Une approche douce de l’ostéopathie

Votre ostéopathe à Paris pratique une ostéopathie douce. Cette approche est respectueuse du corps et adaptée à tous les âges de la vie.

L’ostéopathie douce à l’opposé des idées reçues sur les craquements

L’ostéopathie a longtemps été cantonnée à une approche articulaire où l’ostéopathe fait “craquer les os”. En réalité, c’est une discipline qui s’intéresse à l’ensemble des structures anatomiques : muscles, ligaments, enveloppes fasciales, système vasculaire, viscères, nerfs….

Chaque ostéopathe utilise les techniques avec lesquels il a le plus d’affinité. De la même façon qu’un cuisinier peut – pour faire cuire un aliment – utiliser un four, une poêle, une friteuse, la vapeur… L’important est finalement que l’aliment soit cuit! Un ostéopathe sans craquement va permettre d’harmoniser et de rétablir la micro-mobilité des structures du corps comme chercherait à le faire un autre praticien en faisant craquer. C’est une approche de l’ostéopathie qui nécessite plus de temps lors de la consultation.

Solène Chavane Ostéopathe Paris 13

Quelles sont les différentes approches en ostéopathie ?

  • L’ostéopathie structurelle : l’ostéopathe fait “craquer” les articulations. C’est certainement la méthode la plus démonstrative et à laquelle on a souvent réduite l’ostéopathie.
  • L’ostéopathie tissulaire, des fascias et l’ostéopathie crânienne : L’ostéopathe sans craquement,  utilise des mobilisations douces, des mouvements fins pour relâcher les structures
  • L’ostéopathie fluidique et biodynamique: Le praticien accompagne les forces de santé à l’œuvre dans le corps du patient et leur juste mise en action dans le traitement.

Quelle est l’approche de l’ostéopathe des Gobelins à Paris ?

Solène Chavane pratique une ostéopathie douce selon l’approche de l’ostéopathie tissulaire, décrite par l’ostéopathe français Pierre Tricot; et selon le modèle de l’ostéopathie biodynamique, décrite par l’ostéopathe américain William Sutherland.

Cette approche permet de soigner tout à chacun : le bébé ou l’enfant durant sa croissance (sans risque de compression sur les cartilages de croissance) et la personne âgées (sans risque de fracture lorsque la déminéralisation osseuse est présente).

Solène Chavane Ostéopathe Paris 13

Les différents termes se rapportants à l’ostéopathie douce

  • Ostéopathe douce
  • Ostéopathie tissulaire
  • Ostéopathe bio-tissulaire
  • Ostéopathie des fascias
  • Ostéopathie crânienne
  • Ostéopathe viscéral
  • Ostéopathe biodynamique
  • Ostéopathe fluidique
  • Ostéopathe énergétique
  • Ostéopathie cranio-sacré
  • Ostéopathie fonctionnelle
  • Ostéopathe sans craquement
  • Ostéopathe non structurel
  • Ostéopathe sans technique articulaire directe
  • Ostéopathe sans thrust
  • Ostéopathe sans HBVA

A quoi correspond un craquement de l’articulation ?

Ce bruit survient lors d’une décoaptation de très faible amplitude de l’articulation. Un craquement peut d’ailleurs aussi bien survenir dans la vie quotidienne que lors d’un traitement.

D’un point de vue scientifique, on a encore du mal à comprendre qu’est-ce qui craque ? Est-ce qu’il s’agirait d’un gaz qui s’échapperait de l’articulation comme on l’a parfois entendu expliquer? La question est controversée.

Pourquoi ce craquement de l’articulation inquiète certaines personnes?

Certainement parce qu’on entend souvent dire que si lors d’une chute ou d’un accident, un craquement survient,  cela peut être le signe d’une fracture. Selon le contexte (forte chute, douleur très intense, réveillée à l’appuis) il peut être alors nécessaire de faire des radios.

Faut-il consulter lorsqu’une articulation craque ?

Dans la vie quotidienne, un craquement de l’articulation est assez banal et ne doit pas inquiéter. 

Néanmoins si la région de l’articulation qui craque est douloureuse ou raide (perte de souplesse), il peut alors être intéressant de consulter un ostéopathe ou tout autre professionnel susceptible de soulager ces tensions.

Pourquoi les craquements en ostéopathie ont été tant décriés?

Les techniques de craquement articulaire sont proscrites dans certaines situations, ou l’on sait qu’elles risque de “faire plus de mal que de bien”. C’est le cas par exemple lors d’une suspicion de fragilité du disque articulaire avec risque de hernie, ou encore chez les patients ayant une fragilité osseuse comme l’ostéoporose…

Lors de la manipulation de l’articulation entre la tête et la première vertèbre du cou, certains accidents exceptionnels mais extrêmement grave d’atteinte d’une artère passant à ce niveau, incitent à la plus grande prudence sur cette région.

L’effet secondaire le plus courant des manipulations articulaire est probablement la contracture musculaire transitoire. Ce phénomène survient lors d’une manipulation réalisée avec trop d’amplitude qui déclenche un étirement des structures entre les os (notamment ligaments très richement innervés) et par réflexe une contracture musculaire de protection.

L’ostéopathie douce

s’adresse à tous sur un large éventail de motifs de consultation.