Ostéopathie et grossesse

Pourquoi une femme enceinte aurait-elle besoin de consulter un ostéopathe?

Au fil des mois, le bébé se développe et occupe de plus en plus de place dans le ventre de la future maman. Le corps de la femme s’accommode : les intestins sont refoulés en arrière, le diaphragme subit une contre force lorsqu’il descend à l’inspiration, et l’utérus au fil des mois pèse de plus en plus en avant, modifiant progressivement la posture de la femme enceinte.
Certaines régions anatomiques vont ainsi se retrouver sollicitées de façon inhabituelle. L’ostéopathe, en respectant les spécificités physiologiques de cette période, diagnostique les structures en restriction de mobilité et les traite.

Le gain de mobilité retrouvé par exemple au niveau des côtes ou du bassin de la femme va faciliter l’accommodation du bébé dans cet espace. Cela peut même aider le bébé à se retourner de lui-même pour se positionner la tête en bas.
La possibilité de traitements médicamenteux étant limitée durant cette période, l’ostéopathie peut être une possibilité dans la prise en charge des douleurs de la femme enceinte.  Le traitement ostéopathique peut aussi être une aide par rapport à des céphalées, des nausées, une constipation ou d’autres troubles lorsqu’ils ont une origine mécanique.

En vue de la descente du bébé lors de l’accouchement dans le passage du bassin, il semble intéressant de vérifier en fin de grossesse la mobilité des structures du bassin. Lors de cette descente le sacrum effectue en effet une contre-nutation et une nutation, mettant en jeux notamment les articulations sacro-iliaques et les ligaments sacro-sciatiques dont la mobilité est essentielle pour l’ouverture des «détroits» du bassin.

Quelques indications de l’ostéopathie durant la grossesse :

  • Lombalgies
  • Sciatalgie, sciatique
  • Bébé trop bas
  • Bébé qui tarde à se retourner
  • Contractions (certaines)
  • Fuites urinaires
  • Ventre tendu …

Dans la majorité des cas, deux à trois consultations en cours de grossesse suffisent : vers le 5e mois et en fin de grossesse.

 

Les conseils de l’ostéopathe qui peuvent améliorer le quotidien de la femme enceinte :

  • D’abord, une évidence : le bas du dos d’une femme enceinte ayant tendance à se creuser de plus en plus au fil des mois, les femmes enceintes devraient éviter de porter des chaussures à talons hauts car cela amplifie encore ce phénomène.
  • Dormir sur le coté en coinçant un coussin sous le ventre et un autre entre les cuisse augmentera le confort de la femme enceinte.
  • De même, il sera moins douloureux de descendre de voiture en gardant les jambes serrées afin de moins solliciter les ligaments du bassin. Une ceinture « jupystrap » a été crée par un médecin pour ces douleurs ligamentaires.
  • D’une manière générale, les femmes doivent rester actives durant leur grossesse, tout en prenant garde de ne pas se surmener – car c’est lorsque la maman se repose que le flux sanguin est redirigé au maximum vers le bébé, lui apportant le plus de nutriments et d’oxygène.
  • A éviter aussi : le port de charges mal réparties, rester longtemps debout….

Un défi pour toutes celles qui ont déjà des enfants!

Pourquoi voir un ostéopathe après l’accouchement?

L’ostéopathie après la naissance du bébé

L’accent est souvent mis sur les modifications du corps de la femme durant sa grossesse mais ces changement s’effectuent en sens inverse et de façon beaucoup plus brutale après l’accouchement.  L’adaptation peut être difficile pour la nouvelle maman qui doit en plus veiller sur son enfant, avec de nouvelles sollicitations physiques pour le nourrir, le porter…

  • L’utérus par exemple qui a eu 9 mois pour s’étirer lorsque le foetus grandissait, involue très rapidement après la délivrance : d’1,5 kg en moyenne après l’accouchement à 70 g au 8ème jour, pour retrouver au bout d’environ deux mois seulement son poids initiale de 50 g.
  • Les intestins qui avaient été refoulés et comprimés par la présence du foetus pendant plusieurs mois, retrouvent leur position en suspension sur les fascias péritonéaux. Certaines mamans peuvent ressentir une pesanteur au niveau abdominal. Cela correspond aux ligament suspenseurs des organes abdominaux qui étaient inactifs durant la grossesse et qui se retrouvent brusquement remis en traction.
  • Le diaphragme a été mis à contribution lors des efforts de poussée, et le périnée très sollicité lors de la dernière étape de l’expulsion.

Une séance d’ostéopathie après l’accouchement est utile pour aider le corps de la maman à récupérer – ceci en complément de la prise en charge classique de rééducation périnéale. Il est d’ailleurs préférable que le traitement ostéopathique précède cette rééducation car le travail proprioceptif et musculaire sera facilité sur un bassin rééquilibré.

Solène Chavane Ostéopathe Paris 13

Quelques indications de l’ostéopathie après l’accouchement :

Les femmes après l’accouchement confient parfois avoir « mal partout » avec le sentiment de ne pas avoir les ressources pour s’occuper de leur bébé.

L’ostéopathie peut être utile dans certains cas :

  • Douleur du bassin
  • Douleur coccygienne
  • Lombalgie
  • Sciatalgie…
  • Douleurs pendant les rapports
  • Certaines fuites urinaires et incontinences anales peuvent être traitées en ostéopathie…

Comment se passe une séance d’ostéopathie ?

La consultation débute par un temps d’échange, pour comprendre les difficultés qui vous amène à consulter. Pensez à apporter si vous en disposez votre dernière échographie de grossesse et les éventuels examens complémentaires (compte-rendu de l’accouchement, radio, scanner, IRM).

Durant le traitement, l’ostéopathe veillera à vous installer dans des positions confortables, non douloureuses et travaillera avec des techniques douces. L’ostéopathe diagnostique les tissus ayant souffert des contraintes (grossesse, accouchement, anciennes chutes…). Il relâche ces structures afin de permettre au corps de retrouver sa capacité de fonctionnement.

Chaque traitement ostéopathique est unique : il dépend de votre histoire et de la façon dont elle s’est inscrite dans votre organisation corporelle. Le traitement ostéopathique aura des résultats en quelques séances : 1 à 2 séances dans la majorité des cas.

Solène Chavane Ostéopathe Paris 13

Sources et références

  • Etude montrant l’intéret de l’ostéopathie pour réduire la douleur chez la femme enceinte : American Journal Obstetric and Gynecology. – Licciardone J C, Buchanan S, Hensel KL, King HH, Furda KG, Stoll ST. – Osteopathic manipulative treatment of back pain and related symptoms during pregnancy: a randomized controlled trial. Am J Obstet Gynecol 2010; 202:43.e1-8 Consulter l’article
  • Guide des bonnes pratiques en ostéopathie périnatale. Consulter le site de la SEROPP