Le cursus de votre ostéopathe à Paris 13ème

SOLENE CHAVANE

Passionnée par le corps humain depuis toujours, Solène Chavane pratique l’ostéopathie à Paris depuis 5 ans.
Elle est diplômée du Collège Ostéopathique Européen (Holistéa). Cette école agrée par l’Etat depuis 2008 dispense une formation à l’ostéopathie en 5 ans ce qui correspond au plus haut niveau de formation en ostéopathie. Solène Chavane est à ce titre enregistrée à l’Agence régionale de Santé sous le numéro ADELI 920004553.
Elle est par ailleurs membre de l’association Ostéopathes de France et membre de la Société de Recherche en Ostéopathie Périnatale et Pédiatrique.
Solène Chavane Ostéopathe Paris 13

Formations post-diplôme en ostéopathie

Palpation, Perception
& toucher ostéopathique

  • Stage d’initiation au toucher ostéopathique avec Thierry Coeur de Roy et compagnonnage régulier au cabinet. 
  • Stage d’ostéopathie tissulaire avec François bel. Niveau I et II et travail en compagnonnage régulier au cabinet.
  • Formation à l’approche biodynamique avec Françoise Desrosiers. Phase 1 – 2 – 3 – 4

Ostéopathie pour le bébé
Ostéopathie pour l’enfant
Ostéopathie pour la femme enceinte

  • Ostéopathie pédiatrique et périnatale (OPP) avec Roselyne Lalauze-Pol. Cycle I – II – III.
  • Ostéo-bébé avec Eric Simon et Dany Heintz-Blondy. (Niveau 1-2-3)
  • Approche ostéopathique de l’enfant handicapé  à l’E.H.E.O. avec Bruno Ducoux.
  • Formation OSTEONAT avec Thierry Leboursier et Jean-Marie Briand.
  • Allaitement, modelage et portage : optimiser le confort quotidien du bébé par l’ostéopathie, avec Isabelle Tousch.
  • Ostéopathique pour la femme enceinte avec Audrey Duchange.
  • Réflexes archaïques du nourrisson avec Harold Blomberg.

Formations spécifiques

  • Evaluation ostéopathique du patient hospitalisé avec Elisabeth Caron (Médecin ostéopathe DO, chef du service ostéopathie à l’hôpital du Bon Samartain, Oregeon).
  • Approche ostéopathique ORL avec Thierry Leboursier.
  • Diagnostic, physiologie et traitement des déglutitions atypiques avec Patrick Fellus.
  • Soins en milieu sportif (Diplôme Universitaire Faculté Ségalan à Bordeaux). Formation à la traumatologie du sportif, au strapping et au K-tapping.

Quelques questions à SOLENE CHAVANE

Ostéopathe à Paris 13ème

« Qu’est-ce qui vous a donné envie d’être ostéopathe?»

« Vers la fin du lycée, j’étais partagé entre l’envie de soigner les autres et l’envie de faire un travail manuel sur le bois. Les métiers d’artisans me semblaient souvent trop virils et je pensais de plus en plus à soigner.

Je me posais les questions qu’on se pose de façon acérée à 18 ans : qu’est ce que la vie? Es ce qu’on tombe malade par hasard? Comment soigner? La psychologie m’intéressait beaucoup et puis j’ai lu un livre, à priori n’ayant rien à voir, mais dont le message était : Le corps ne ment jamais. Cela a été un déclic, je voulais travailler « le corps ». Je pensais à devenir kinésithérapeute mais une amie m’a parlé de l’ostéopathie.

Le fondateur de l’ostéopathie, Andrew Taylor Still demandait à ses étudiants de ne pas chercher à supprimer les dysfonctionnements du corps de leurs patients, mais de chercher dans le corps du patient la santé. Cette recherche qui allait à contre pied de ce que je m’attendais dans une démarche de soin m’a immédiatement attirée.»

« Comment se sont passées vos études d’ostéopathie ? »

« J’ai choisie l’école d’ostéopathie de Cergy pour sa réputation et l’importante clinique ostéopathique accolée à l’école. C’est au sein de cette clinique que les étudiants en fin de cursus, reçoivent en consultation des patients, sous la supervision des enseignants. Je suis très reconnaissante pour l’enseignement que j’y ai reçu. Nous avions une part d’enseignements théoriques : anatomie, physiologie et sémiologie médicale et d’autres part l’apprentissage de la palpation et de l’ostéopathie.

J’avais la chance de ne pas avoir à travailler pour financer mes études. J’ai mis à profit ce temps pour faire de nombreux stages. J’allais aussi souvent que possible dans des cabinets d’ostéopathes travailler « à quatre mains ». Cela a été très important pour moi car un des concepts qui m’avait tellement attiré lorsque je me suis engagée dans ces études est devenu vertigineux : En ostéopathie, chaque traitement est unique. Il n’y a aucun protocole ou recette toute faite pour soigner tel ou tel symptôme. Face à mes premiers patients, je doutais de mes traitements : Comment savoir si j’avais fait ce qu’il convenait de faire ? C’est en ayant les retours de mes patients que j’ai pu prendre confiance dans l’efficacité de mes traitements. »

Je me souviens d’une de mes premières patientes qui ne supportait plus de s’assoir depuis presque un an à cause de douleurs au coccyx. Elle avait du arrêter de travailler et se sentait de plus en plus déprimé. Lorsque je suis allée la chercher dans la salle d’attente pour sa troisième séance d’ostéopathie, elle était assise sur une chaise !

Expériences hospitalières de votre ostéopathe à Paris 13

  • avec Thierry Leboursier, ostéopathe à la Maternité de Bourg-La-Reine.
  • avec Pierre Capillon, ostéopathe à la Maternité de Saint Cloud.
  • en suite de couche à la Maternité de Tenon.
  • en suite de couche à la Maternité de la Clinique Sainte Isabelle à Neuilly.
  • en salle de naissance à la Maternité de Pontoise
  • en service de chirurgie orthopédique à l’hôpital de Pontoise.
Solène Chavane Ostéopathe Paris 13