L’ostéopathie s’adresse à tous sur un large éventail de motifs de consultation.

Es ce qu’il existe une liste des symptômes traités en ostéopathie ?

L’ostéopathie est une médecine de terrain. Son objectif est de rétablir la mobilité harmonieuse des différentes structures. L’ostéopathe ne cible pas directement la disparition d’un symptôme mais cherche à optimiser l’état de santé du patient et sa capacité de régulation.

Bien sûr nous recevons quotidiennement des patients pour des douleurs de dos, des maux de tête, des gènes fonctionnelles… C’est l’apparition de tel ou tel problème qui motive le patient à consulter. Néanmoins établir une liste des symptômes traités en ostéopathie porterait à confusion.

Que traite donc l’ostéopathe?

Le corps est un peu comme une feuille de papier : quasiment vierge au début de la vie, au fur et mesure des chutes, des chocs s’inscrivent sur cette feuille qui se froisse. Lors d’un traumatisme le système de régulation du corps lui permet de se réajuster. L’ostéopathe aide aussi cette « feuille de papier froissée » à se « remettre en forme ».

Les limites du champs d’action de l’ostéopathie

Cette approche a bien sûr des limites et ne prétend pas tout soigner. L’ostéopathe travaille en collaboration avec d’autres professionnels, vers qui il peut vous adresser si la problématique qui vous amène à consulter n’est pas de son ressort.

Ostéopathie périnatale et pédiatrique

Les nouveau-nés, les nourrissons, les enfants et les femmes enceintes ou après leur accouchement, peuvent être pris en charge par l’ostéopathe.

La prise en charge peut se faire dès le début de la grossesse ou dès la maternité – s’il n’existe aucune contre indication médicale.

A la naissance le bébé « vieux de neuf mois » est un être immature, en devenir. L’ostéopathe connaît les spécificités physiologiques de cette période et s’adaptera à celles-ci pour le soigner.

Il n’utilisera pas de techniques en hyper-extension ou en flexion forcée. L’ostéopathe n’utilisera pas non plus de manipulation de type « trust ». Il n’effectuera pas de compression au niveau des sutures crâniennes ou des cartilages de croissance.

La séance se déroule en respectant les rythmes et les besoins physiologiques du petit patient (biberons, repas, changes, besoin de se mouvoir…).